Le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE), mode d'emploi

Décembre 2012

Vous souhaitez créer une entreprise ou reprendre un fonds de commerce ? Le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE) peut vous permettre de financer en partie votre projet. Destiné aux entreprises en phase de création, ce prêt de 2 000 à 7 000 € vient en complément d'un autre prêt bancaire. Les explications de Francis Marnat, de la Direction du Marché des Professionnels et des Petites Entreprises.

Quelles sont les caractéristiques du Prêt à la Création d'Entreprise (PCE) ?

« Ce prêt est accordé par l'organisme public Oséo, sans caution ni garanties personnelles exigées, aux personnes créant leur entreprise pour la 1re fois et dont le projet ne dépasse pas 45 000 € hors taxes. Ce prêt permet de financer la trésorerie de départ, les investissements immatériels de type frais commerciaux ou publicité, ainsi que les aléas de démarrage. Le PCE doit obligatoirement venir en complément d'un autre prêt bancaire, d'au moins 2 ans et avec un montant égal à 2 fois le montant du Prêt Création d'Entreprise*. »

Quels sont les avantages du PCE ?

« Le 1er avantage du PCE est bien sûr qu'il est accordé sans garantie exigée. Son remboursement, sur 5 ans, se fait à taux fixe – déterminé au moment de la souscription – et ne commence qu'après un différé d'amortissement de 6 mois. »

Avec quels autres prêts puis-je associer le PCE ?

« En fonction de votre projet, vous pourrez par exemple souscrire un crédit à moyen terme ou un crédit-bail. Seule obligation : votre prêt bancaire devra correspondre au double de votre PCE (sauf pour les ZUS). Les conditions d'octroi du prêt - taux, modalités de remboursement et garanties - sont ensuite étudiées de manière personnalisée en fonction des spécificités de votre projet. »

Comment obtenir ce prêt ?

« Si vous êtes porteur d'un projet, il suffit de contacter votre banque. Chez LCL, nous sommes équipés pour mettre en place le PCE dès la souscription du prêt bancaire. Pour les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires de minima sociaux (ASS, RSA) et les salariés reprenant leur entreprise, nous pouvons également les aider à bénéficier du parcours NACRE, un accompagnement complet et sur mesure jusqu'à 3 ans après la création. »

Une fois mon entreprise créée, de quelles autres solutions puis-je bénéficier ?

« Une fois votre activité lancée, vous pourrez avoir besoin de financer l'acquisition d'un équipement ou d'un véhicule, l'achat d'un local ou un décalage de trésorerie... Quels que soient vos besoins, votre conseiller LCL sera à votre écoute et en fonction de l'étude de votre dossier essaiera de vous proposer les solutions de financement les plus adaptées. »

Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant se lancer dans la création d'entreprise ?

« Pour mettre toutes les chances de votre côté, posez-vous les bonnes questions : mon projet tient-il la route ? Comment vais-je payer mes salariés ? Que faire en cas de creux d'activité ? Etc. Autre point essentiel : montez soigneusement votre plan de financement. Ce dernier peut être constitué de différents  éléments : apport personnel, prêts bancaires ou aidés... Pour une meilleure visibilité, pensez à établir un plan de trésorerie et un compte d'exploitation prévisionnels, qui vous aideront à anticiper vos besoins en financement et votre résultat.
Sur la base de ces éléments, votre conseiller LCL pourra analyser avec vous vos besoins de financement. »

Si je remplis les critères d'éligibilité au parcours NACRE ai-je toujours intérêt à souscrire un PCE ?

« Oui. Associée à un prêt bancaire, c'est une solution souple et peu contraignante, qui permet de financer une partie non négligeable de votre projet, dans de très bonnes conditions. »

> En savoir plus sur le Prêt à la Création d'Entreprise
> Consultez le dossier « Création d'entreprise » de LCL

* Sauf dans les Zones Urbaines Sensibles (ZUS) où le montant du prêt est celui du PCE.